Pleins feux sur la Toxémania

 La toxémania … un phénomène surprenant

Inconsciemment, nous cherchons à maintenir notre niveau de toxémie. Un phénomène étrange qui nous fait retomber dans nos vieilles habitudes alimentaires et nous cause bien des tourments. C’est un peu comme notre système immunitaire se mettait à fonctionner à l’envers, en créant un schéma d’autodestruction.

Intoxication et intoxination : 2 phénomènes très différents

L’intoxication nous viens de l’extérieur, alors que nous créons nous-même notre propre intoxination, par une lente accumulation de déchêts que le corps n’arrive pas à éliminer.
Une alimentation  vivante et un mode de vie adapté permettent d’ inverser ce processus.

Sortir de la toxémania

La première étape est bien évidemment de prendre conscience de ce phénomène, et puis … c’est un long et passionnant chemin qui commence.

Bon visionnage, et à bientôt.
N’hésite pas à me laisser un commentaire sous la vidéo, et si tu as des questions j’y répondrais avec plaisir.

A voir également pour mieux comprendre le phénomène d’intoxination :
Toxémie & réactivité du corps
Toxémie & Réactivité du corps

… et pour prendre vraiment le chemin de la Forme et du Bien-Etre :
« 9 mois pour Renaître »

Partage avec les gens que tu aimes !!!

13 réflexions au sujet de « Pleins feux sur la Toxémania »

  1. Brigitte

    Merci pour cette vidéo vraiment surprenante et intéressante.
    Eh bien, je ne m ‘en doutais pas du tout, mais maintenant je me demande si, quand certaines fois je mange un aliment qui me » semble » pourtant bon pour la santé, j’ai un goût de moisi dans la bouche… je vais suivre cela de plus près… Je suis par exemple concernée par le mélange figue+noix, que j’adore !
    Ma question : quand je fais des gâteaux à base de poudre d’amandes ou noisettes ou cajous, avec des fruits cuits, des oeufs, du sucre… ça doit être aussi pas mal intoxiquant, non ?
    Et comment on sait quels sont les mélanges à éviter ? tu as une liste à proposer ?
    Merci pour ta réponse et belle journée à toi.

    Répondre
  2. Sthrudel

    J’adore les frites malheureusement ou heureusement! Est ce que c’est bon pour mon corps, non mais pour mon mental oui, d’être rassasié de les avoir mangé….Alors quoi faire?

    Répondre
    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      … juste choisir en conscience …
      C’est le premier pas: être consciente et observer ce qui se passe à l’intérieur.
      Bon voyage !!!

      Répondre
  3. Pawletta Monique

    Merci Nat pour cette éclairage car effectivement depuis que je prends plus de jus de legumes; qq mois; je prends du poids régulièrement, à tel point que je me suis décidée à arrêter d’en prendre (des jus) bon du poids aussi j’espère ;et que ta vidéo arrive à temps pour mettre le doigt sur ce fait que je mange effectivement depuis qq temps beaucoup plus d’oléagineux et de plus avec confiture et miel par exemple. Merci donc,
    je vais en profiter en mm temps pour revoir mes combinaisons alimentaires.Cordialement Monique

    Répondre
    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      Bonsoir Monique, moins d’oléagineux et de miel, et aussi une pratique corporelle régulière, et tout peut changer !!!
      Amitiés

      Répondre
  4. Rapha75

    Très intéressant cette notion…
    Pendant (trop) longtemps, j’ai été accroc au coca (et boisson sucrées en général). Après un effort sportif par exemple, ou en cas de forte soif, je pensais immédiatement coca-cola. Et puis un beau jour (et tant mieux pour mes dents, mais un peu trop tard aussi :/ ), sur un lap de temps réduit, le gout m’est devenu dérangeant, jusqu’à trouver ça vraiment mauvais.. J’ai toujours pris ça comme une réponse du corps qui avait fini par dire stop vu les quantité que j’avais bu, et ceci directement en rapport avec une ou plusieurs substances de la boisson.. Et effectivement, j’ai développé une allergie à un composant (je ne sais pas lequel, mais un composant spécifique qu’on ne retrouve pas dans un autre soda ), qui provoque une toux sèche qui peut durer plusieurs jours. La dernière que j’ai eut à la suite d’une canette de cherry-coke m’a totalement confirmé cela. Du coup, bien que l’article indique  » Intoxication et intoxination : 2 phénomènes très différents », ne peux t’on pas dire que l’ intoxination peut amener à une Intoxication (qui se traduit par une réaction type allergique) ? Et on pourrait penser que lorsque le corps réponds de lui même par le sentiment inverse (dégout), c’est souvent qu’il est en fait trop tard , c’est à dire que l’aliment (ou plus exactement une des molécules de cet aliment) n’est plus toléré par l’organisme (définitivement ou pas…)…

    Répondre
    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      Bonjour Rapha,
      merci pour ton très intéressant témoignage.
      Pour ce qui est de l’intoxication/intoxination, je dirais plutôt que l’intoxication induit l’intoxination, car le corps saturé de toxiques n’arrive plus à éliminer les toxines. Lorsqu’un rejet fort intervient, c’est que le corps est effectivement saturé, et n’en peux plus. Par contre, il n’est pas trop tard… il est juste temps (et urgent) de redresser la barre et d’entreprendre un grand « nettoyage de printemps »
      Passe une belle journée !!!

      Répondre
  5. samantha

    Bonjour nat,

    merci pour le cadeau de ces vidéos.
    je me disais bien qu’il y avait une explication ( je te renvoie aux conférences de Joe Dispenza sur les habitudes émotionnelles et la chimie du cerveau ou dans « que sait-on de la réalité » )
    Tu dis que la cigarette et il me semble avoir compris que le « remplissage  » alimentaire aussi , coupe des émotions, voudrais-tu expliquer comment ?

    merci à toi et belle journée
    Samantha

    Répondre
    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      Bonjour Samantha,
      la cigarette parce que c’est un narcotique émotionnel, de la même manière que d’autres drogues agissent à différents niveaux, jusqu’à nous couper complètement de la « réalité ».
      Et le « remplissage » c’est parce que toute l’énergie est dirigée sur la digestion et le « désencombrement » du système digestif, il n’y a plus d’énergie pour les connexions nerveuses et les émotions … c’est la « béatitute » totale.
      Belle journée à toi

      Répondre
  6. Christine

    merci pour cette vidéo très intéressante et éclairante sur mes craquages ! je ne comprenais pas le pourquoi de ces craquages alors que j’aimerai pouvoir me nourrir sainement. Je pensais, ainsi que mon compagnon qui ne manque pas de me le répéter que c’ est un manque de volonté….et le cercle infernal se met en route : je craque, je culpabilise et donc…je craque de nouveau et ainsi de suite.
    Je vais continuer à regarder tes vidéos et m’inspirer de tes conseils pour un mieux-être. Merci et belle journée.

    Répondre
    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      Bonjour Christine,
      règle n°1: « Ne jamais culpabiliser » … quoi qu’il arrive. Tu as fait de ton mieux, et tu feras encore mieux la prochaine fois, mais tu peux mettre la culpabilité de côté; elle ne sert absolument à rien. Juste tu expérimentes différentes manières d’aborder une étude de cas…
      Belle journée !!!

      Répondre
  7. Philippe

    J’en suis aux oléagineux 🙂 Ca veut dire que j’ai déjà avancé ! J’ai aussi une allergie aux pollens de graminée (très augmenté par la pollution, incroyable) depuis mes 13 ans. Puis j’ai commencé à avoir des acouphènes… et plus ça va, plus les petits ennuis de santé s’accumulent… C’est ainsi que j’ai commencé à m’intéresser à l’alimentation. D’où l’augmentation des oléagineux… Et tu t’en doutes, je n’ai pas maigri récemment 🙂
    Je ne suis un vrai fumeur, je fume peu. Et de moins en moins. Récemment, moins d’une cigarette par jour, mais oui, je confirme, le goût n’est pas terrible et oui, j’avais déjà entendu dire dans d’autres disciplines que la cigarette était un inhibiteur émotionnel. Moi, j’ai tendance à avoir envie de fumer avant de dormir. Mais oui, ça n’a pas un bon goût je confirme !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *