3 – Pas brillant du tout, le démarrage !

🌟 Le chemin inverse * 3/7 🌟

Tu te demandes peut-être par quel(s) chemin(s) ai-je bien pu passer pour me remettre en état ?Car en effet, ce n’était vraiment pas brillant…

La catastrophe complète

En plus d’être en assez mauvais état au niveau santé, j’étais très introverti et complètement coupé de mes émotions. J’ai commencé à m’en rendre compte lorsque j’ai entrepris l’étude du chant lyrique, qui nécessite l’engagement tout le corps et de toute la personnalité. Et ça ne fonctionnait pas : j’étais incapable de mettre mon corps en jeu… constat désagréable, mais au final, ô combien salutaire.

Recherche tous azimuts 🌟

C’est ainsi que je me suis inscrit également à un cours de théâtre, et aussi à un cours de danse, pour tenter de débloquer tout cela. Puis, chemin faisant, j’ai pris les cours de mime et de commedia dell’arte, commençant à percevoir ce lien profond entre le corps et le psychisme. La commedia dell’arte est à ce propos particulièrement intéressante, car chaque personnage a son caractère et sa posture spécifique… cela fait déjà longtemps, donc, que le lien entre le corps et le psychisme a été remarqué et codifié.

Comme je continuais à avoir divers petits problèmes et douleurs (même si cela allait déjà mieux), et aussi ces fichus vertiges quotidiens (dont j’ai mis 30 ans à me débarrasser), je continuais à explorer les médecines naturelles, la naturopathie, l’hygiéniste, ainsi que différentes techniques de méditation et relaxation.

C’est vers mes 27 ans que j’ai découvert le tai-chi et le chi-kong avec un excellent enseignant, François Loutrel, qui m’a donné les bases d’une bonne posture corporelle, et les clés d’une bonne utilisation du corps. François était ostéopathe et nous proposait régulièrement, en plus des cours de tai-chi des cours du soir sur le fonctionnement du corps, des muscles, et même sur les mouvements osseux internes. Cette grille de lecture du corps m’a accompagné toute ma vie, et a été la pierre d’angle de tout ce que j’ai pu acquérir par la suite.

Puis il y a eu l’aïkido et le Kundalini yoga qui ont été pour moi des moteurs d’évolution extraordinaires. L’aïkido est un art martial tout en souplesse et fluidité (c’est en tout cas comme cela que je le vis), et j’ai tout de suite perçu dans mon quotidien les effets de cette recherche du mouvement sans effort (et néanmoins très puissant).

Avec le Kundalini yoga j’ai commencé à découvrir ma force intérieure. Le Kundalini yoga est en effet une pratique puissante que l’on pourrait définir comme étant l’art du dépassement. Les effets de sa pratique se sont également fait tout de suite sentir dans mon quotidien par une capacité accrue à tenir mes objectifs et mes engagements.

Le lien corps/psychisme se précisait peu à peu… 😉

Les interactions entre le corps et le psychisme devenaient de plus en plus évidentes pour moi. Plus j’étais à l’aise dans mon corps, et plus j’étais à l’aise dans ma vie et dans la société. Plus mon corps devenait souple, et plus j’étais capable de souplesse dans mes relations. Plus j’étais centré, et plus mes gestes devenaient efficaces et puissants, sans effort, avec un engagement de tout mon corps.

C’était de plus en plus magique !

Mais alors, comment se fait-il que nous prenions le chemin de la dégringolade et de la dévitalisation ? Quelle est la mauvaise fée qui se penche sur notre berceau pour nous abreuver de malédictions ?

Je te laisse réfléchir à la question, et nous nous retrouvons demain pour approfondir ce sujet qui, je l’espère, te passionne autant que moi.

Clique ici pour en savoir plus sur le chemin inverse :
Prendre le chemin inverse 💥

À demain pour la suite de la grande aventure vers le Bien-Etre !

Partage avec les gens que tu aimes !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.