Nourrir ton corps & être en santé – part 2

Bonjour,
voilà la suite de la vidéo de la semaine dernière.

nourrir ton corps de la bonne manière, que cela signifie-t-il au juste?
De quoi ton corps a-t-il besoin pour être en bonne santé?

Il a besoin certes d’aliments sains et assimilables… mais pas seulement.
Alimentation, exercice, respiration, mouvement, eau et soleil sont autant de paramètre.
Je te propose dans cette vidéo un petit tour d’horizon sur les besoins de notre corps.
Et maintenant il te reste à expérimenter : action !!!
Je te souhaite une excellente journée !
A bientôt
Nat’

Transcription de la vidéo :
Tu fais partie de la nature !

Je fais partie de la nature : j’ai besoin de me reconnecter à elle, à un environnement sans électro-magnétisme, sans béton armé, sans produits chimiques.
Sentir la terre, l’herbe, marcher pieds nus et te rouler dans l’herbe, sentir l’énergie des arbres, les observer, regarder les papillons, les oiseaux. Ce sont des choses fondamentales que l’on oublie. Besoin de se décharger aussi et si tu es dans un environnement très électro-magnétique, si tu travail sur un ordinateur, si tu y passes beaucoup de temps – quel que soit l’outil électro magnétique- essaye de passer chaque jour un petit moment dans la nature -cela peut-être un parc dans la ville, un jardin- et marcher pieds nu dans l’herbe, décharger ta surcharge d’énergie électrique.

Pour moi tout cela c’est vraiment la base, puis évidement il y a l’alimentation, qui est un grand chapitre.
Je dirais à la fois le plus facile, car on peut choisir à tout moment ce que l’on met dans notre corps – celui-ci n’est pas un sac que l’on remplit de choses.
C’est donc à la fois le plus facile car je peux choisir, « ça je le mange, ça je ne le mange pas » mais en même temps le plus difficile parce qu’il y a toutes les habitudes, la pression sociale « veux-tu une tasse de thé, un morceau de gâteau… ? Je t’invite à manger… », Il y a tout notre passé qui nous ramène à « ah ! le petit déjeuner que ma grand-mère me préparait avec la confiture, le beurre, le pain grillé… » ; ce sont des choses dont on va avoir du mal à se débarrasser. L’alimentation est le point de convergence de tous nos aspects physiologiques, émotionnels, mémoriels et génétiques.
Nous allons avoir l’impression que si nous ne déjeunons pas comme cela, quelque part nous rejetons notre grand-mère que l’on aimait tant. Comme nous n’avons pas envie de la rejeter alors nous allons garder le petite déjeuner pain-beurre-confiture. En fait nous pouvons très bien expliquer à notre grand-mère qui est quelques part là-haut où ailleurs, que nous l’aimons mais que le pains-beurre-confiture ce n’est plus du moment.
Il y a toute la pression sociale, les habitudes… nous sommes habitués à un fonctionnement et nous ne réfléchissons plus. Nous continuons en pilotage automatique.
Il y a tout le passé émotionnel et, élément important -si tu as bien remarqué- le cœur est très proche de l’estomac et très souvent nous allons manger parce que là, à l’emplacement du cœur, c’est vide, le cœur est vide, nous manquons d’amour, tout simplement. Nous allons donc remplir un peu à côté et si nous remplissons bien, cela fera une pression sur le cœur, et nous allons donc remplacer un besoin d’amour par de la nourriture…manger pour oublier.
Le gros problème de la nourriture est là. Plus nous manquons d’amour, plus nous allons avoir envie de nous remplir et plus nous irons chercher des nourritures compliquées.

Un autre phénomène est lié à la digestion. C’est un processus qui demande énormément d’énergie au corps et lorsqu’il est occupé par celle-ci, toute l’énergie est concentrée là. Alors il n’y a plus d’énergie pour le cerveau et nous sommes donc un peu court-circuités au niveau du mental, des émotions.
Il t’est peut-être arrivé de faire un « bon repas », essaye de te souvenir dans quel état émotionnel et mental tu étais après celui-ci : tu étais déconnecté. Inconsciemment c’est cela que nous recherchons et un bon repas va nous le permettre. Tu me diras « pourquoi pas, si ça marche et si je suis heureux comme ça ? ».
Effectivement, si tu es heureux dans ta vie, si ton corps fonctionne bien, si tu n’as pas de problème de santé, si tu as la pêche, que tu es joyeux etc…, tu peux zapper la vidéo, elle n’est pas pour toi.
Mais si tu es arrivé jusques là, c’est qu’il y a quand même peut-être quelque chose qui ne te satisfait pas complètement.
Un bon repas nous déconnecte de nous-même.
Il y a aussi plein d’autres outils comme l’alcool, qui fonctionne très bien, le tabac en est un autre, toutes les drogues diverses, les herbes…
On peut aussi se droguer avec plein d’autres choses comme le travail, la fatigue et les excès en tous genre… mais restons sur l’alimentation.
Le problème donc c’est que ça déconnecte, certes, mais le corps souffre à devoir digérer tout cela, bien qu’à partir d’une certaine dose ce n’est plus de la digestion mais de l’élimination. Il va chercher à se débarrasser de toutes les manières possibles de tout ce qu’il ne peut utiliser. Les stocks de graisses ne sont pas des éléments utilisables, ce sont des toxines que le corps n’a pas réussi à éliminer.
Nous ingérons, nous éliminons… et plus nous mangeons, moins nous éliminons ce qui engendre beaucoup de fatigue.
Cela a un coût financier aussi car plus nous mangeons, plus cela coûte cher. Résultat négatif donc : non seulement nous n’avons rien apporté de valable à notre corps mais nous ne lui avons apporté que tu travail et des problèmes comme le vieillissement accéléré, la fatigue.

Émotionnellement tout fonctionnera également de moins en moins bien car il y a un lien entre les organes et les émotions, là aussi je ferai un chapitre sur le sujet.
La médecine chinoise a complètement codifié cela : si j’ai des organes en mauvais état, je serai en mauvais état psychologiquement et émotionnellement et vice et versa, un mauvais état psychologique, émotionnel va abîmer les organes. Et cela s’entretient, c’est un cercle vicieux.
Comment transformer cela en spirale vertueuse où nous allons aller de mieux en mieux vers une santé, une énergie, une joie de plus en plus exubérante et débordante ?
Le corps accumule tout, petit à petit.
Nous naissons tous avec un capital énergétique différent en fonction de notre hérédité.
En fonctions de tout ce qui a été encodé dans L’ADN par nos ancêtres, et aussi des conditions de la grossesse pour la mère, de ce qui a été vécu dans l’entourage – car un fœtus dans le ventre de la mère est vraiment comme une éponge qui va absorber tout ce qui se passe aux alentours- s’il y a du stress dans l’environnement, si la mère est stressée, si le père est stressé, le fœtus va absorber tout cela. Cela abîmera les organes, fera chuter l’énergie disponible.
Si la mère est dans un environnement très électro-magnétique il en sera de même.
Il y a beaucoup de facteurs que nous explorerons au fil des mois sur « réveille ton corps ». En fonction du vécu physique, matériel et émotionnel des premières années, de tout ce qui s’est passé dans notre petite enfance, nous démarrons tous avec un capital énergétique très différent.
Certain ont un physique béton et peuvent tout digérer- « manger des pierres » – et d’autres pour lesquels le moindre petit truc ne passe pas : ils sont très fragiles, toujours fatigués, toujours malades.
C’était mon cas quand j’étais petit. Toujours des petits problèmes, jamais très graves mais toujours enrhumé, chaque hiver des angines à répétition, des problèmes de constipation, des douleurs par ci par là, des torticolis, des entorses, foulures, maux de tête..
. A 11 ans j’avais déjà subi cinq opérations avec anesthésie totale pour l’appendicite, les amygdales, des problèmes de dents…
Tous ces événements ont fait qu’à l’âge de 12 ans, déjà fragile, je me suis posé des questions sur l’alimentation, sur l’hygiène de vie.
Ne pouvait-on pas faire autrement qu’avec les « docteurs » ?
En effet, je me suis rendu compte que les « docteurs » ne résolvaient rien en ce qui me concernait, que les traitements ne faisaient que temporiser, et si cela améliorait un peu mon état, d’autres problèmes arrivaient tout de suite après.
Et ça m’a amené à tout remettre en question …
Nous arrivons donc avec des niveaux d’énergie très différents. Injuste ou pas ?
C’est aussi un autre chapitre, on en reparlera, il y a beaucoup de chapitres dont il faudra reparler mais là c’est un sujet tellement vaste qu’il faudra des mois, peut-être des années. Cela fait 40 ans que j’explore cela et je n’ai pas encore terminé, je fais encore des découvertes sur moi, sur la vie, les processus en jeu dans le corps.

Voilà, c’est un petit tour de la question, un peu rapide mais il me semblait important de poser un peu le tableau, le décor de ce que nous allons explorer au fil des semaines et des mois.
L’alimentation fera l’objet d’une vidéo la semaine prochaine avec la vision de l’alimentation par les hygiénistes, et comment en sont-ils arrivés à certaines conclusions.
Nous allons explorer cela ensemble.

LES EXERCICES DE LA SEMAINE
Pour cette semaine voici les petits exercices que je te propose et que tu peux mettre déjà en pratique tout de suite.

Chaque fois que tu vas manger, pose toi la question :
– « Est-ce que j’ai faim ? »
– « Est-ce que mon corps a besoin de carburant, de nourriture ? ».
Différencier le « j’ai envie » ; « j’ai envie de cette pomme, de ce raisin ou de ce chocolat » de : « est-ce que j’ai faim ? »

Deuxième question :
– « A-t-il besoin de ce carburant-là ? ».
Je vais lui donner un bonbon, une tasse de café ou un fruit, je peux alors dissocier mes envies, mes bugs, mes histoires émotionnelles, de ce dont a besoin mon corps.
« Mon corps a t-il besoin de ce que je vais lui donner maintenant ? »
« A-t-il besoin de cette tomate ? »
« Va-t-elle lui faire du bien ? »
Juste sentir, observer, conscientiser …
Parce qu’il me semble que le processus de base est de nourrir le corps, lui apporter des éléments. Si l’on se rend compte que l’on mange uniquement pour des besoins émotionnels peut-être est-il intéressant d’aller voir un peu pourquoi, ce qu’y a derrière cela. Là aussi nous en reparlerons.
.
Prendre du temps dans la journée, quelques secondes ce n’est pas long, pour respirer. Se poser la question :
– « l’air que j’inhale va-t-il faire du bien à mon corps aussi ? »
– « cet air est-il chargé d’énergie, de bien être,
ou bien ne me donne-t-il pas du tout envie de respirer ? ».

Passe un moment nu au soleil. Si tu n’as pas d’endroit où passer un moment nu dehors mais si tu as une pièce chez toi où le soleil entre, ce que j’espère, tu peux profiter de cet endroit .

Je te donne rendez-vous la semaine prochaine et je t’invite à me laisser tes commentaires, tes questions et ton avis sur tout cela.
Si tu as envie, clique sur « j’aime » ou « je n’aime pas », au choix, sous la vidéo.
Je te souhaite une bonne semaine et à bientôt, salut.

PASSE UNE BELLE JOURNEE !

Tu as envie d’être bien dans ta peau ?
Pour ça, il est bien entendu fondamental de se nourrir sainement … mais ce n’est pas tout. Il est important de prendre également en compte le psychisme, et aussi d’avoir une pratique corporelle quotidienne.
Si tu as vraiment envie de te remettre en Forme et de retrouver le chemin du Bien-Etre, je t’invite à découvrir ma formation en ligne « 9 mois pour Renaître ».
Essaie-la 1 mois, sans engagement, et expérimente une nouvelle manière de vivre ton corps. Retrouve ton Energie et Forme Optimum !!!
Mets de l'Energie dans ton quotidien

Clique ici pour accéder
à la présentation :

Présentation de la formation
« 9 mois pour Renaître »


A tout bientôt !

Partage avec les gens que tu aimes !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *